Description

Par la combinaison de la peinture et du collage, Tim Moore aborde la question de l’identité. L’artiste crée des images hybrides qui évoquent le métissage de la population canadienne et ramène au jour la complexité de l’histoire nationale. Which Beast Shall I Admire parodie la couverture d’un magazine fictif intitulé The Canadian Colour. L’image d’un orignal occupe le centre de l’œuvre et est entourée de mots découpés. L’animal emblématique de la forêt boréale côtoie ainsi une référence au développement d’une Amérique du Nord « britannique », à laquelle l’artiste a ajouté, puis biffé, la mention des racines françaises et autochtones, comme si elles avaient été littéralement « rayées de la carte ». L’artiste rassemble différents codes – la feuille d’érable, le rouge du drapeau canadien, l’orignal, la mention des trois cultures qui ont formé le Canada – pour mieux nous faire comprendre la mixité canadienne tout en restant au seuil d’un message qui se voudrait politique. Le portrait qu’il dresse par la réunion de tous ces fragments est double : il montre, d’une part, un ongulé typiquement canadien, et, d’autre part, une vache, animal introduit par les colonisateurs européens et évoqué ici par les taches qui recouvrent la créature. Par le titre qu’il donne à son œuvre, l’artiste se demande ainsi quelle bête, voire quelle culture, symbolise l’Amérique du Nord. J.B.