Citation

« Tributaire tant du minimalisme que de l’esthétisme, la peinture de paysage, comme le portrait, nécessite de circuler de manière répétitive autour du sujet, de l’étudier sous différents angles, saisons et perspectives, et ce, jusqu’à ce qu’il ait été suffisamment examiné. Avec, pour résultat artistique, la certitude qu’on s’est approché de quelque chose de beau et de profondément désiré et, qu’à travers cette notation précise de l’objet, temporalité et abstraction ont permis de dépasser la simple nostalgie. » 
Paul P.