Description

Pour certains peintres, le tableau est un lieu de résistance. C’est notamment le cas des œuvres de la série Bagarres, réalisée par Mario Doucette, qui abordent des thématiques liées à la colonisation et à l’assimilation. Comme son titre l’indique, la série intègre des éléments de mythologie liés à l’identité culturelle et à l’histoire des conflits du pays, plus précisément ceux qui concernent le passé guerrier de l’Acadie. L’embuscade de Charles Deschamps de Boishébert II raconte comment les Anglais furent aidés par des lions pour contrer la résistance acadienne lors de la déportation. Le protagoniste de la narration, Charles Deschamps de Boishébert II, était un officier de la marine française qui fut particulièrement actif en Nouvelle-France en combattant auprès des Acadiens contre les troupes de l’envahisseur. Symbole du pouvoir impérial de l’Angleterre, le lion sert à représenter la force et la suprématie de la monarchie. Lorsqu’il présente ce tableau, Mario Doucette fait remarquer que le lion figure dans les armoiries canadiennes ainsi que dans celles de sept des dix provinces du pays, et ce, afin de représenter les liens avec la monarchie britannique. La bête est même reproduite, non sans ironie, sur le drapeau du Nouveau-Brunswick. M.-E. B.