Introduction

Il y a près de trois ans, la Galerie de l’UQAM s’engageait dans une vaste entreprise visant à dresser un état des lieux de la peinture actuelle au Canada. Deux idées centrales furent à l’origine de cette initiative : celle de la peinture en tant que composante fondamentale d’une histoire de l’art canadien en perpétuel défi de se constituer; et puis le fait que, pour un public nombreux, la peinture semble être la première image mentale à surgir quand il s’agit de considérer le domaine des arts visuels. Le Projet Peinture veut donc offrir un profil de la recherche artistique actuelle en peinture par la présentation d’une soixantaine d’œuvres d’autant d’artistes.

Le regard que nous avons porté sur le champ de la peinture répond à un désir d’examiner la nature des mouvements, des mutations de la discipline et des énergies qui relancent les questions propres au médium pictural. Une recherche a été faite sur toute la scène canadienne et a mis en relief un certain portrait de la peinture révélé par l’activité des centres d’artistes, des galeries et des institutions muséales, par les prix et les bourses soulignant le travail des artistes, par l’effervescence palpable dans les écoles d’art de tout le pays, voire par les acquisitions toujours plus nombreuses dans les collections publiques et privées.

L’ensemble de la démarche qui a conduit au Projet Peinture, de par sa dimension inédite, son amplitude, sa part de risque, sa difficulté méthodologique et sa logistique complexe, a confirmé l’intuition selon laquelle une telle initiative était essentielle car elle permet de générer des connaissances nouvelles et de proposer une vision actualisée de la peinture canadienne telle qu’elle se pratique dans le moment présent. En voici l’un des instantanés possibles.


Voir les oeuvres