Description

« Je suis seule ici, bien à l’abri ». Le roman Dans le labyrinthe d’Alain Robbe-Grillet s’amorce avec cette première phrase que Francine Savard a extraite pour la transposer du registre littéraire au registre visuel. Le terme incipit, choisi comme titre de la série, désigne les premiers mots d’un texte. Pour réaliser cet ensemble de tableaux, l’artiste a prélevé la première phrase de romans considérés comme des classiques de la littérature européenne. Chaque incipit a été choisi afin que l’ensemble forme, dans un certain ordre, un texte tout à fait personnel. Ensuite, l’artiste a effectué une translittération du linguistique au chromatique, c’est-à-dire une conversion des citations dans le cadre de laquelle un même mot fut représenté au moyen d’une même couleur. La longueur de chaque aplat de couleur est proportionnelle à la longueur du mot, tandis qu’un espace blanc représente un signe de ponctuation. Dans le cadre de ce système, on peut déduire que vocabulaire et couleur s’équivalent, puisque le positionnement des couleurs reprend celui des mots dans la phrase. Si l’œuvre ne vise pas à rendre lisible la phrase originale, elle en révèle le rythme grâce à la séquence chromatique. M.-E. B.