Description

Avec ses peintures de grand format, Dorian FitzGerald s’applique à dépeindre les excès de notre société en prenant son opulence comme sujet. L’œuvre reproduit un segment de la légendaire collection de lunettes de soleil du chanteur britannique Elton John, une image médiatique associée au consumérisme et trouvée dans les tabloïds. L’artiste travaille selon une méthode qu’il a peaufinée au fil des années. Reproduisant le calque de l’image sur le support, il retrace les contours de tous les motifs avec du calfeutrant transparent pour ensuite remplir chacune des cavités ainsi formées avec de la peinture à l’acrylique. Le processus nécessite une extrême minutie et produit une « mosaïque liquide », c’est-à-dire une image qui semble composée uniquement par la couleur. Celle-ci est d’ailleurs directement versée sur le support à l’aide de bouteilles compressibles. La représentation prend donc son sens à une certaine distance et se décompose en un vague motif de camouflage lorsqu’on se rapproche. La technique de composition de l’image crée ainsi un effet hypnotique et a pour résultat de renouveler l’illusion picturale et de retenir le regard dans la contemplation. L’image reportée dans la peinture de cette collection comptant plus de 4000 spécimens en révèle toute l’extravagance en même temps que la frivolité. J. B.