Description

La peinture de Chris Millar est une peinture de l’excès tant du point de vue du sujet que de celui de la forme. Un monde imaginaire grotesque se déploie d’une œuvre à l’autre et nous invite à entrer dans un univers inspiré de la bande dessinée, de la musique heavy metal, des jeux vidéo, des films de série B et de tout un éventail de références liées à une culture populaire fantaisiste et alternative. Dans ses compositions surchargées, aucune parcelle de surface n’est laissée à découvert. Ce sont plutôt les détails surréalistes et les bizarreries qui foisonnent. Gutterballs (back cover) est une peinture qui illustre la pochette d’un album de musique expérimentale que Chris Millar a également produit. L’œuvre nous transporte dans un salon de quilles nouveau genre peuplé de créatures loufoques et de personnages costumés. Des crayons à mine sont plantés dans les panneaux d’un plafond suspendu taché de cernes duquel émerge un homme bleu coiffé d’un crâne, alors que les murs de l’endroit évoquent directement les peintures abstraites du peintre néerlandais Piet Mondrian (1872-1944). Chacun des motifs semble soigneusement choisi, ce qui fait d’autant plus ressortir l’étrangeté de l’ensemble. Mais c’est là le procédé de l’artiste : improviser à partir d’une idée de départ pour ensuite ajouter, additionner et accumuler pour créer un récit surréaliste et déjanté. J. B.