Description

Le travail de Chris Kline est alimenté par l’héritage de l’abstraction moderniste. Son vocabulaire est formel et son renouvellement de la peinture, empreint de poésie. Avec l’œuvre Divider 1, l’artiste a choisi de rendre visible le châssis, brouillant de ce fait la frontière entre envers et endroit. Pour ce faire, il a peint deux fines bandes verticales sur une toile de popeline, un tissu de coton brut et translucide. Leurs contours parfaits suggèrent qu’elles ont été réalisées au moyen de ruban-cache. Au bas de la toile, on peut apercevoir des traces de pigment, comme si le tableau avait effleuré une surface d’eau colorée et que le support en avait absorbé les particules en suspension. Avec subtilité et finesse, le tableau fait osciller la perception entre deux pôles : tantôt le regard analyse le pigment et l’acrylique sur la surface, tantôt il perçoit la structure qui se cache derrière. Résultant d’une économie radicale de moyens, la simplicité de l’œuvre a pour effet d’en renforcer l’impact visuel. M.-E. B.